Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 15:03

CAMEROUN : L’HOMOSEXUALITE EST-ELLE UN MOYEN D’IMMIGRATION ?

Au Cameroun, l’homosexualité est punie de 6 mois à 5 ans de prison avec une amende variant de 30 à 300 euros pour tous ceux qui en sont coupables tandis qu’elle est reconnue dans presque tous les pays occidentaux par exemple. Ce qui fait penser à une seule chose de la part des partisans de cet acte : s’envoler en occident pour se livrer librement à ses plaisirs. Les principaux partenaires  des Camerounais étant des expatriés occidentaux, la tentation est donc forte de vouloir s’en aller avec lui, quelque part, dans un pays officiellement non homophobe.

Ceci dit, des Camerounais donc « entrent » dans l’homosexualité ou mieux deviennent homo tout simplement parce qu’ils guettent au bout une immigration en Europe ou ailleurs synonyme de paradis sexuel où ils pourront s’en donner à cœur joie avec leur  conjoint, mais aussi, dans la prostitution masculine ou tout simplement dans la pornographie. Des pionniers dans ce genre nouveau d’immigration sont bien connus, comme cet ancien journaliste de Canal 2 nommé MBOG qui défraya la chronique en son temps dans son pays. L’homosexualité n’est plus tout simplement une affaire de « malades » dont la psychanalyse disait que la libido est restée coincée au stade anal, mais c’est surtout, du business ; une affaire d’argent. Il se fait payer cher l’homo Camerounais, bénéficie des avantages, promotions et autres missions en tout genre dans son entreprise quand tout simplement il n’a pas été recruté pour son derrière. Homo, ça rime avec blanc, fric, chic, occident. ..

En 2006, un rendez au Hilton Yaoundé avait tourné à la catastrophe. Toujours est –il qu’un industriel riche et puissant catalogué homo dans la presse s’y trouvait et que la victime était en chômage… Une liste de personnalités soupçonnées à tort ou à raison d’être homos, devenue célèbre  par sa singularité dans la République de Paul Biya, avait précédé, dans la presse toujours, ce dramatique événement. Ceci avait été le début des révélations fracassantes des cas d’homosexualité tant masculine que féminine dans la presse et la vie courante, égratignant au passage les Lionnes Indomptables.

Mais comme tout paradis, il y a son chemin de croix pour y arriver. Il faut, quand on demande asile dans un pays occidental, prouver qu’on est homo et menacé. Et pour obtenir une preuve indubitable, il faut se faire mettre le grappin dessus par la police et se faire emprisonner comme c’est le cas pour beaucoup actuellement. Deux jeunes homos ont été arrêtés à Yaoundé en pleine soirée dans leurs ébats à ciel ouvert face à la route nationale par le B.I.R.Il ne faut pas être sage pour comprendre que tout est préparé d’avance. Des complicités seraient mêmes évidentes.

 Le désormais fameux article 347 bis du code pénal, qui bénéficie de l’onction suprême du clergé Camerounais, est le maître censeur dans ce cas ; et sa main est lourde, très lourde même. Au sortir de ce parcours du combattant qui l’a mené en prison, le prétendant à l’immigration aura emmagasiné tant de preuves qu’il se verra les portes d’un pays d’accueil ouvertes  pour peu qu’il y trouve l’hébergement. Des associations de lutte contre l’homophobie sont des véritables mines d’or qui fournissent soutiens en tout genre aux homos clients à l’immigration. Reste à voir s’il n’y a pas de sous-entendu.

Les jeunes donc se font homosexuel aujourd’hui pour immigrer, où que ce soit, pourvu qu’ils puissent améliorer leurs conditions de vie. C’est un moyen, comme tout autre, de se trouver une voie dans la vie. Comme quoi, ceux-ci ont déjà compris que pour réussir à tirer son épingle du jeu de la galère actuelle où 40% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté, il faut expérimenter tout talent que l’on peut avoir afin de voir celui par lequel on finira pour se faire une place sous le soleil. Des hommes comme Eto’o ou Noah ont gagné leur vie sans passer par un concours administratif. D’autres tentent de le faire par leur sexe.

 

DIMITRI  MBOUWE   pablosiewe123@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de dimitribowen
  • : science,technologie,mode,sport,nature,sexe,santé,travail
  • Contact

Recherche

Liens