Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:26

Hollande perd sept points, Sarkozy en gagne trois, selon Ifop

PARIS (Reuters) - François Hollande enregistre une baisse de sept points, à 60% de bonnes opinions, tandis que Nicolas Sarkozy gagne 3 points à 37%, selon un sondage Ifop

pour Paris Match diffusé mardi.

Le différentiel de popularité entre les deux candidats probables à l'élection présidentielle demeure cependant nettement à l'avantage du président du Conseil général de

Corrèze, souligne l'institut de sondage.

Dans le duel qui les oppose, le candidat du Parti socialiste domine de la même manière, 56% des personnes interrogées lui témoignant leur préférence contre 40% pour le

candidat probable de l'UMP.

De même, le souhait de victoire de la gauche, qui était à un niveau record le mois dernier, est en baisse de 4 points, mais reste nettement majoritaire: 55% des Français

préfèrent une victoire d'une personnalité issue de la gauche, contre 40% une victoire d'une personnalité de droite.

Dans les autres duels, Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, est préféré à Marine Le Pen, présidente du Front national, par 63% des interviewés.

Le député européen est en revanche dominé dans son duel face à un autre ancien ministre de Lionel Jospin, Jean-Pierre Chevènement. Plus d'un Français sur deux déclare

ainsi préférer le récent candidat déclaré à la présidentielle (52%, contre 43% pour Jean-Luc Mélenchon).

Cette enquête a été effectuée du 10 au 11 septembre auprès d'un échantillon de 959 personnes, représentatif de la population française.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:23

Un jour de carence ajouté pour les arrêts maladie

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a décidé d'ajouter une journée de carence dans le privé pour les arrêts maladie et d'en instaurer une chez les fonctionnaires, qui n'y étaient pas soumis jusqu'à présent.

Xavier Bertrand, ministre du Travail, a confirmé mardi la décision d'instituer ce dispositif au nom d'un "effort partagé" et de renforcer les contrôles des arrêts de travail.

Un décret obligera ainsi un salarié ayant bénéficié d'un arrêt de travail abusif à rembourser les sommes perçues, a-t-il dit lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

Le Premier ministre, François Fillon, a jugé "raisonnable", mardi matin devant les députés UMP l'instauration de cette journée de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie, ont rapporté des parlementaires.

Cette mesure, qui fait bondir les syndicats et des partis de gauche, vise à réduire les dépenses de santé.

L'instauration d'un quatrième jour de délai de carence dans le secteur privé, qui est une mesure réglementaire, représentera une économie de 200 millions d'euros, précisent Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, la ministre du Budget.

Ils précisent que l'institution d'un jour de carence dans les trois fonctions publiques sera prise "par souci d'équité", mais ne précisent pas l'économie escomptée, qui serait d'environ 30 millions d'euros.

Cette mesure nécessitera une modification législative, ajoutent les ministres, qui confirment leur volonté de renforcer les actions de contrôle des arrêts de travail.

Le gouvernement va ainsi instaurer par décret le remboursement d'indemnités injustifiées.

UNE PROVOCATION, JUGE LA GAUCHE

Dans un communiqué, Force ouvrière dénonce "la provocation qui est faite une nouvelle fois pour opposer les salariés public/privé et ne peut que regretter la volonté gouvernementale de réaliser des économies sur le dos de tous les salariés".

Le syndicat dénonce également "la suspicion à objectif politicien que fait peser le gouvernement sur les salariés en situation d'arrêt de maladie avec l'annonce du projet de décret en préparation."

Pour la FSU, principal syndicat de l'enseignement, le gouvernement, "au nom d'une soi-disant équité", "tire les droits de tous les salariés vers le bas en proposant d'allonger encore les jours de carence dans le privé et d'en instaurer une journée dans le public".

Après "la chasse aux pauvres et aux chômeurs, voici maintenant au tour des malades de la fonction publique d'être dans le collimateur de l'UMP", déplore le Parti communiste.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, estime que l'offensive lancée par Nicolas Sarkozy et le gouvernement contre la fraude sociale "est une imposture."

"La droite pointe du doigt la fraude aux prestations alors qu'elle ne représente que 20% du total de la fraude sociale", écrit-il.

La mesure ne fait pas non plus l'unanimité à droite.

"Ce sont des mesures prises à la va-vite", a déclaré le député UMP Jean-Pierre Grand, un partisan de l'ancien ministre Dominique de Villepin, dans les couloirs de l'Assemblée.

"Rajouter un jour de carence de plus pour le privé c'est énorme. Car quand vous avez quatre jours d'absence pour raison de maladie, c'est qu'il y a une bonne raison. Ça va toucher les bonnes raisons d'absence. Et rajouter une journée dans le public ça fera plaisir aux militants les plus durs de l'UMP mais je ne suis pas certain que ce soit très habile."

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les plus populaires

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:08

Arrêt maladie: le gouvernement instaure un jour de carence dans le public et en ajoute un dans le privé

PARIS (AP) — Le gouvernement a décidé mardi d'instaurer un premier jour de carence dans la fonction publique, et un quatrième dans le secteur privé, avant le versement des indemnités journalières maladie. Les syndicats ont jugé ces mesures "inacceptables", la CFDT réclamant leur "retrait immédiat".

Fin octobre 2009, le gouvernement s'était déclaré défavorable à un amendement proposant d'ajouter un quatrième jour de carence dans le privé. Mais il avait été rejeté par les députés lors de l'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2010 (PLFSS 2010).

Dans un communiqué, les ministres Xavier Bertrand (Travail), Valérie Pécresse (Budget) et François Sauvadet (Fonction publique) "proposent l'instauration d'un quatrième jour de délai de carence dans le secteur privé" qui devrait permettre d'économiser 200 millions d'euros. Par ailleurs, ils proposent, "par souci d'équité, l'institution d'un jour de carence dans les trois fonctions publiques".

La décision d'ajouter un quatrième jour de carence non pris en charge par la Sécurité sociale pour les salariés du privé avait été prise formellement par le gouvernement après l'abandon du principe d'une baisse de 6% des indemnités journalières prévue dans le projet de loi initial de financement de la Sécurité sociale pour 2012.

Mardi matin, lors de la réunion du groupe UMP à l'Assemblée, le Premier ministre François Fillon s'était montré favorable à la création d'une journée de carence pour les fonctionnaires en cas d'arrêt maladie.

"On a eu ce matin le débat sur le délai de carence" dans le secteur public, a indiqué devant la presse le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, à l'issue de cette réunion hedomadaire. "Le point sur lequel nous nous sommes retrouvés de manière unanime, c'était de dire qu'on va passer à une journée de délai de carence dans le secteur public sur l'ensemble du traitement, puisqu'il y avait d'autre hypothèses qui étaient de ne la mettre que sur les primes", a-t-il expliqué.

Or, a-t-il relevé, "il y a une partie des fonctionnaires qui ont en moyenne des primes qui représentent 20% du traitement; en revanche, si vous prenez l'Education nationale, il n'y a pas de primes ou très peu".

Quant à savoir pourquoi les délais de carence n'ont pas été alignés dans les deux secteurs, M. Jacob a fait valoir "une différence importante: dans le privé, vous avez 75-80% de ces journées de carence qui sont prises en charge dans le cadre de conventions collectives ou d'accords de branche, ce qui fait qu'ils ne sont pas à la charge du salarié mais de l'employeur".

"Dans le secteur public, si on dit que l'employeur le prend en charge, cela veut dire que pour l'Etat, ça ne réalise aucune économie", a-t-il conclu.

La CFDT a réagi en réclamant "le retrait immédiat des mesures qui s'en prennent à la santé de nos concitoyens". "Encore une fois, au nom de la résorption de la dette et des déficits, le gouvernement entend faire payer aux salariés le prix de la crise d'un système qu'il soutient ardemment", a dénoncé pour sa part la CGT. "Accusés d'être trop malades, ils subiraient de nouveau une régression de leurs droits en matière de protection sociale".

"Le gouvernement poursuit dans sa volonté de faire payer la crise aux salariés du privé comme du public, sous prétexte de chasse aux économies", dénonce de son côté la Fédération syndicale unitaire (FSU). Pour la fédération, "au nom d'une soi-disant 'équité', il tire les droits de tous les salariés vers le bas en proposant d'allonger encore les jours de carence dans le privé et d'en instaurer une journée dans le public. C'est inacceptable. Ce n'est pas de créer un délai de carence dans le public mais de supprimer celui du privé qui serait équitable!".

Il y a deux ans, l'instauration d'un quatrième jour de carence dans le privé, proposé par amendement par le député UMP Yves Bur, rapporteur du PLFSS, avait provoqué une levée de boucliers, avant d'être rejeté le 30 octobre 2009.

"Le gouvernement n'est pas favorable à cet amendement", avait expliqué Eric Woerth, à l'époque ministre du Budget, deux jours plus tôt lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. "Mais ce que veut dire M. Bur, c'est que les arrêts maladie augmentent (...) Nous devons là-dessus continuer à être vigilants", avait-il ajouté. AP

tl/god/mw

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 07:51

L'effarante double vie de DSK

Jusqu'où ira "l'affaire du Carlton"? Les témoignages et les écoutes auxquels L'Express a eu accès révèlent en tout cas l'incroyable agenda 2009-2011 de l'ex-patron du FMI. Où se mêlent, entre ses obligations publiques, des rendez-vous privés avec ses amis lillois et leur escorte de "filles" tarifées. L'"affaire du Carlton" a basculé dans une autre dimension. Parties d'une sombre histoire de prostitution mêlant notables lillois et filles de joie, les investigations de trois juges, épaulés par la police judiciaire, révèlent un scandale inédit en France, à la confluence des "réseaux francs-maçons, libertins et politiques", selon les termes des magistrats dans une ordonnance. Même les frasques de certains élus de la IVe République paraissent fades en comparaison du système d'approvisionnement en call-girls mis en place pour satisfaire l'ex-patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn.

Selon les témoignages recoupés, les écoutes et autres textos dont L'Express a eu connaissance, ces parties fines n'avaient rien à envier aux "bunga bunga" italiennes de Silvio Berlusconi. Sous couvert de soirées libertines, un groupe, composé notamment d'un policier de haut rang et de deux entrepreneurs, a reconnu avoir "importé" des prostituées sorties des "maisons de débauche" belges.

Mounia, Béa, Jade et les autres ont détaillé, devant les enquêteurs, le comportement sexuel de DSK, jetant parfois un éclairage cru sur ses relations avec les femmes. De ces rencontres, elles conservent des souvenirs contrastés. L'une d'elles décrit un "homme attentionné", quand une autre dénonce sa brutalité. Ce dernier témoignage pourrait fragiliser sa situation aux Etats-Unis, où Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel de New York qui l'accuse de viol, le poursuit toujours devant la justice civile après avoir été déboutée au pénal.

Auparavant, l'ex-leader socialiste devra honorer un autre rendez-vous judiciaire, à Lille, où les enquêteurs veulent (...) Lire la suite sur lexpress.fr

DSK et les Français: "Une manipulation affective"

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:24

Les meilleures universités à l'étranger

Réactions (122)

DOSSIER - Pour la première fois en France, le palmarès - filière par filière - des universités en Europe et dans le monde, en partenariat avec le Times Higher Education (THE). Nos conseils, l'avis des recruteurs et tout sur les nouvelles destinations qui sont les Harvard de demain.

Ces nouvelles destinations
qui attirent les étudiants français

Réactions (12)

Les pays émergents ont la cote chez les jeunes Européens. Une tendance encouragée par les universités asiatiques, qui s'adaptent et s'ouvrent au reste du monde.

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:21

Les meilleures universités à l'étranger

Réactions (122)

DOSSIER - Pour la première fois en France, le palmarès - filière par filière - des universités en Europe et dans le monde, en partenariat avec le Times Higher Education (THE). Nos conseils, l'avis des recruteurs et tout sur les nouvelles destinations qui sont les Harvard de demain.

Ces nouvelles destinations
qui attirent les étudiants français

Réactions (12)

Les pays émergents ont la cote chez les jeunes Européens. Une tendance encouragée par les universités asiatiques, qui s'adaptent et s'ouvrent au reste du monde.

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:19

Brésil : raid sur la plus grande favela de Rio

Réactions (11)

EN IMAGES - La police brésilienne a repris le contrôle dimanche de la Rocinha, la plus grande favela du pays, repaire de trafics. Objectif : pacifier les quartiers pauvres avant le Mondial de foot de 2014 et les JO de 2016. 

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:18

Roger Federer remporte
son premier Paris-Bercy


TENNIS - En deux sets, 6-1, 7-6, le Suisse a battu le Français Jo-Wilfried Tsonga. Pour Federer, il s'agit de son premier tournoi de Paris-Bercy.
» Toute l'actualité du tennis

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:09

 

Boeing décroche une commande record

La compagnie Emirates a commandé 50 appareils 777 pour 18 milliards de dollars (13 milliards d'euros). Il s'agit du plus gros contrat, en valeur, qu'ait jamais conclu l'américain.
» L'aéronautique doit compter avec Abu Dhabi 

 

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:06

Federer passe le cap des 800 victoires


 

Roger Federer s'est adjugé la 802e victoire de sa carrière sur le circuit ATP pour se hisser vendredi en finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, où il a pris le dessus sur Tsonga.

Après deux petits sets rapidement expédiés (6-3, 7-5) face à l'Argentin Juan Monaco, vendredi dernier,Federer est devenu le septième joueur de l'histoire à franchir la barre des 800 victoires en carrière.

Le Suisse avait remporté son premier succès sur le circuit en 1998 au tournoi de Toulouse face à Guillaume Raoux.

"Je savais que ça pourrait être spécial, quelque chose dont je pourrais me souvenir. C'est aussi une date facile à retenir, ça aide", a-t-il expliqué. "C'est sympa, c'est une victoire spéciale, parce que 800 ce n'est pas un petit nombre."

Le match face à Monaco ne restera pas dans les annales pour Federer, qui a été loin de se montrer sous son meilleur jour. Mais l'Argentin, 34e mondial, ne l'a pas poussé à se dépasser.

"C'est bien d'avancer dans un tournoi après un match où on n'a pas réussi sa meilleure performance", a estimé le Suisse."C'est comme ça qu'on gagne des tournois. C'est le genre de victoires dont j'ai besoin. J'espère que demain sera un meilleur jour."

Le N.4 mondial, titré chez lui à Bâle dimanche dernier, peut en tout cas considérer sereinement la suite du seul Masters 1000 dont il n'ait encore jamais atteint la finale.

Arrivé à Paris en pleine possession de ses moyens, il a les moyens de pousser un peu plus loin que l'an passé, lorsqu'il avait cédé en demi-finale devant Gaël Monfils, après avoir laissé filer cinq balles de match.

Pas de complexe pour Berdych


Il aura en face de lui samedi un Berdych qui a mis fin à l'invincibilité d'Andy Murray (N.2), battu 4-6, 7-6 (7/5), 6-4, au terme d'un match enthousiasmant.

Le Tchèque a mis 3h12 pour sortir l'Ecossais, à qui Paris ne réussit pas puisqu'il n'y a jamais passé le cap des quarts de finale.

Avant cette défaite, Murray avait aligné 18 victoires de rang (dont un forfait). Il n'avait plus connu la défaite depuis sa demi-finale de l'US Open, perdue contre Rafael Nadal.

"Probablement pas mal de gars diraient qu'ils sont fatigués, que la saison est longue et qu'ils ont besoin de repos, a remarqué Berdych. Mais je peux dire que je me sens bien, que mon corps est dans un bon état, que je bouge bien sur le court."

Le Tchèque, qui a assuré cette semaine sa qualification pour le Masters de Londres, ne fera certainement pas de complexe contre Federer, même s'il est mené 9-4 dans leurs face-à-face.

S'il n'avait pas battu le Suisse pendant quatre ans entre 2005 et 2009, il l'a dominé trois fois sur quatre ces deux dernières années. Il lui a surtout infligé l'un de ses revers les plus mémorables, en quart de finale de Wimbledon en 2010.

La journée avait sinon mal commencé pour les spectateurs parisiens, privés du choc entre Jo-Wilfried Tsonga et Novak Djokovic. Le N.1 mondial, encore gêné par l'épaule qui l'avait tracassé la semaine dernière à Bâle, a préféré ne prendre aucun risque et se préserver pour le Masters.

Tsonga affrontera samedi l'Américain John Isner qui atteint sa première demi-finale dans un Masters 1000, après avoir battu en soirée l'Espagnol David Ferrer, N.5 mondial, en trois sets 6-3, 3-6, 6-3.

L'Américain de 2,05 m a laissé parler toute sa puissance face à un Ferrer relativement décevant. Il pourra capitaliser samedi sur sa seule rencontre face à Tsonga, en 2009 à Washington, où il l'avait emporté.

 

Repost 0
Published by dimitribowen
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de dimitribowen
  • : science,technologie,mode,sport,nature,sexe,santé,travail
  • Contact

Recherche

Liens